Zentech

Zentech

Spécialisée dans le dépistage de masse des populations, prioritairement infantiles, l’entreprise liégeoise de biotechnologie Zentech possède une expertise rare et pointue dans le diagnostic des pathologies survenant aux premiers stades de la vie, de la naissance à l’adolescence, et dans le diagnostic des maladies chroniques touchant aussi bien les enfants que les adultes.

Ses priorités

5 out of 5

Emploi

4 out of 5

Formation

4 out of 5

Exportation

 

Carte d’identité

  • Nom : Zentech S.A.
  • Représentant : Christian BECKER, CEO
  • Secteur d’activités : Pharmacie, biotechnologies
  • Localisation : Liege Science Parc, Province de Liège
  • Date de création : 2001
  • Personnel : 30 employés
  • Tél. : 04/361.42.32
  • E-mail : info@zentech.be
  • Site Web : www.zentech.be

 

Compte-rendu de la visite

Début mai, Olivier de Wasseige a visité l’entreprise liégeoise de biotechnologie Zentech, spécialisée dans le dépistage de masse des populations, prioritairement infantiles. Pour être plus précis encore : une expertise rare et pointue dans le diagnostic des pathologies survenant aux premiers stades de la vie, de la naissance à l’adolescence, et dans le diagnostic des maladies chroniques touchant aussi bien les enfants que les adultes.

Cette visite fut l’occasion également de rencontrer Christian Becker, tout nouveau CEO depuis fin 2020. Ensemble, ils ont évoqué la situation de Zentech et l’actualité dans laquelle elle s’est retrouvée plongée depuis le début de la crise de la Covid-19. Sa réactivité et son expertise l’avaient en effet propulsée sous les projecteurs des médias grâce à la mise au point de tests sérologiques rapides de détection du Coronavirus. S’en est suivi un conflit de plusieurs mois avec l’Etat belge, à propos de la livraison de ces tests malgré un contrat en bonne et dûe forme. Conflit qui n’a trouvé une issue négociée qu’en fin d’année dernière. Un épisode dont Zentech se serait finalement bien passé…

Le nouveau patron de Zentech le reconnait, la société a dû batailler ferme pour s’en sortir. Sa volonté est de passer désormais à la vitesse supérieure au niveau commercial et de doper ses ventes au-delà de la Belgique et des pays voisins. L’entreprise, réputée pour son potentiel en R&D et pour sa production, n’arrivait en effet pas à franchir un cap supplémentaire à la grande exportation.

Les nouveaux développements de la société devraient offrir de belles perspectives en termes d’emplois. Pour y arriver, Zentech doit résoudre un problème de taille critique pour aborder certains marchés et elle s’est donc lancée à la recherche de partenaires en Wallonie et au-delà pour développer une expertise accrue en matière régulatoire en fonction d’une législation de plus en plus contraignante.. Autre défi : trouver des personnes qualifiées pour travailler en entreprise, alors que celle-ci fait souvent le constat de se retrouver face à des scientifiques purs, peu préparé(e)s à travailler dans un tel environnement.

En ayant pour ambition de devenir un acteur incontournable de la biotechnologie sur le marché international, Zentech peut déjà s’appuyer sur des collaborations avec des universités et des hôpitaux universitaires. La biotech liégeoise doit également franchir un autre cap : aujourd’hui, malgré son expertise, elle n’a pas encore la maîtrise de la totalité de la chaîne et sur tous les équipements de diagnostic. Elle veut donc arriver à s’affranchir de cette dépendance. Les chantiers ne manquent donc pas, mais les opportunités existent, car certains marchés, qui ne sont pas encore mûrs, n’intéressent pas les multinationales. Zentech y a donc une très belle carte à jouer.

Olivier de Wasseige souligne le fait que Zentech symbolise la Wallonie de demain :  « L’entreprise exporte beaucoup et des produits de haute technologie. C’est précisément cette image de haute technologie que doit cultiver la Wallonie. Le potentiel que l’on a en termes de recherche et de développement, particulièrement dans le secteur des biotechnologies, est vraiment une des grandes forces de frappe de notre écosystème wallon ».

Parmi les principaux challenges que l’entreprise doit relever pour son développement international, Zentech est bien conscient qu’elle doit arriver à s’adapter aux spécificités et aux besoins de chaque pays. Ce qui n’est pas une mince affaire quand on sait que son secteur d’activité est de plus en plus  régulé et loin d’être harmonisé. Cela nécessite de développer une expertise pour chaque pays ciblé, ce qui est  très consommateur en temps et en énergie. L’effort à faire est donc à la mesure des ambitions de son nouveau CEO, qui vise une augmentation du nombre de pays vers lesquels l’entreprise exporte actuellement (soit 36 pays), avec un renforcement significatif en Amérique Latine.

Enfin, élément clé pour les futurs développements, il y a l’objectif de la certification IVDR, la certification des dispositifs médicaux de diagnostics in vitro.

Défis et problématiques

Christian Becker n’en fait pas mystère : l’emploi est un enjeu capital pour Zentech, que ce soit au niveau du recrutement et de la formation.

Autre enjeu de taille, le soutien à l’exportation : les problèmes et défis de Zentech sont fort semblables à ceux des petites et moyennes entreprises wallonnes. A ceci près que vu le métier très particulier de sa biotech, Christian Becker souligne l’intérêt d’une aide à l’exportation sectorielle et non plus géographique, comme par le passé.

texte