Lasea

Lasea

Etablie à Seraing, en province de Liège, la SA Technord est un intégrateur complet spécialisé dans le génie électrique qui fédère les différentes disciplines allant de la haute tension à l’informatique industrielle et le MES/MoM, en y intégrant les nouvelles technologies de l’industrie 4.0

Ses priorités

4 out of 5

R&D

4 out of 5

Exportation

5 out of 5

Formation

 

Carte d’identité

  • Nom : Lasea
  • Représentant : Axel Kupisiewicz
  • Secteur d’activités : Usinage laser de haute précision
  • Localisation : Angleur, Province de Liège
  • Date de création : 1999
  • Chiffre d’affaires : 12 millions d’euros
  • Personnel : 76 employés
  • Tél. : 04/365.02.43
  • E-mail : info@lasea.com
  • Site Web : www.lasea.eu

 

Compte-rendu de la visite

Lasea, qui fête ses vingt ans d’existence en 2019, a été fondée par Axel Kupisiewicz, Ingénieur civil et économiste de formation. Son idée est d’appliquer les technologies laser à l’industrie et de se spécialiser dans une niche technique ; le laser ultra-court. Dès 1999, la société brevette une technologie d’enlèvement de couche sur verre et en 2000, commercialise une première unité industrielle. Pendant 10 ans, Lasea développe son portefeuille de brevets et son offre commerciale vers un grand nombre de secteurs. En 2010 cependant, un fonds d’investissement fait son entrée au capital et suggère que la société se focalise sur deux secteurs en particulier : le luxe (horlogerie et joaillerie) et le médical.

La stratégie est payante. Lasea multiplie par sept son chiffre d’affaire en sept ans, ouvre des bureaux en France, aux Etats-Unis et en Suisse et embauche à tour de bras pour compter aujourd’hui plus de 76 employés sur le pay-roll. Alors que toute la production se fait en Wallonie, 95% du chiffre d’affaire (12 millions d’euros) en 2018 est réalisé à l’exportation, et 88% hors Europe. Afin de garder un avantage compétitif, Lasea parie beaucoup sur la Recherche et le Développement : tous les ans la société investit 25% de ses revenus dans la R&D.

Défis et problématiques

Opinions sur l’écosystème  économique wallon :

  • Lasea a besoin de profils extrêmement techniques et qualifiés pour développer ses activités. Or, il n’existe simplement pas de master en ingénierie optique ou laser en Belgique (ni même d’études techniques, (opérateurs, techniciens))… L’inadéquation entre besoins en personnel et personnes formées est donc criante dans ce domaine.
  • Axel Kupisiewicz est très satisfait des relations qu’il entretient et des services qu’il reçoit de l’administration. En particulier de la DGO6 et de l’AWEX.
  • Il y a de très belles aides à l’innovation (ex : réduction de précompte professionnel pour chercheurs) et pour la levée de capital (dans la phase d’amorçage) en Belgique et en Wallonie.
  • Il y a de bons réseaux de personnes d’expérience en Wallonie qui soutiennent et aident les entrepreneurs.
  • Il est cependant difficile de lever des investissements conséquents (au-delà de 4 millions d’euros) dans la région.

 

texte