Gaming1

Gaming1

Gaming1 est une société Liégeoise, leader belge des jeux de hasard et paris sportifs tant terrestres qu’en ligne. Gaming1 fait partie du portefeuille d’Ardent Group (anciennement Circus Group), groupement de familles d’investisseurs liégeois actif dans les secteurs du loisir, du développement technologique, de l’immobilier, … ou encore de l’industrie hôtelière. Avec plus de 1.500 collaborateurs, dont 490 au sein de son siège à Liège, et un chiffre d’affaires de 275 millions d’euros en 2020, le groupe Gaming1 s’efforce de devenir une référence mondiale sur le marché réglementé des jeux en ligne en offrant la meilleure plateforme digitale de jeux de hasard et paris sportifs.

Ses priorités

4 out of 5

Formation (numérique)

5 out of 5

Ethique

5 out of 5

Ancrage wallon

 

Carte d’identité

  • Nom : Gaming1
  • Représentant : Emmanuel Mewissen, CEO
  • Secteur d’activités : Jeux de hasard
  • Localisation : Liège, Province de Liège
  • Date de création : 1992
  • Personnel : 1500 employés dans le monde
  • Chiffre d’affaire : 275 millions d’euros (2020)
  • Tél. : 04.228.32.00
  • Site Web : https://www.gaming1.com

 

Compte-rendu de la visite

Leader sur le marché belge des jeux de hasard, Gaming1 propose une offre de jeux de casinos, de paris sportifs et de poker à la fois terrestre et en ligne. Gaming1, a développé durant 20 ans un réseau de salles de jeux et de casinos avant de se tourner parallèlement, il y a une dizaine d’années, vers le digital afin de se positionner et de répondre à une demande numérique exponentielle. Le succès fut fulgurant !

Circus, marque phare de l’entreprise, possède ainsi plusieurs établissements : plus de 30 salles de jeux en Belgique, 12 casinos en France, en Suisse et en Belgique (dont le Grand Casino de Namur) ou encore des salles de bowling, …

Dès 2011, le groupe met au point, au départ de Liège, sa propre plateforme technologique qui permet à ses partenaires locaux et internationaux de développer leur présence en ligne dans le secteur réglementé du casino et des paris sportifs. Gaming1 travaille ainsi en collaboration avec plusieurs autres marques belges de casinos en ligne telles que 777, Pokerstars, Carousel, Blitz, Casino333, … Gaming1 possède aussi plusieurs sites de jeux en ligne à l’étranger. À travers ses marques et celles de ses partenaires Gaming1 est présent dans plusieurs pays européens, dont la Belgique, la France, la Suisse, l’Espagne, le Portugal, … et dans plusieurs pays outre-Atlantique tels les Etats-Unis.

La mission de Gaming1 est bien d’offrir la meilleure expérience de jeu possible, sur les marchés réglementés exclusivement, tout en favorisant un comportement de jeu responsable. Les 5 valeurs fondamentales de sa culture d’entreprise sont l’esprit d’équipe, l’audace, la performance, le plaisir et l’intégrité. L’entreprise fait également partie des membres fondateurs de l’Association Belge des Opérateurs de Jeux (BAGO), qui regroupe les 5 plus grands opérateurs de jeux en Belgique.

Défis et problématiques

  • Numérique : Gaming1 a fait le difficile pari de développer un centre de compétences digitales au départ de Liège. Il est cependant très compliqué de pourvoir aux compétences digitales en Wallonie. Les profils de ce type sont rares et ultra sollicités, ce qui amène l’entreprise à devoir aller chercher des compétences à l’international. Pour pallier ce problème, elle organise ses propres formations et souhaite créer davantage de ponts avec les écoles et les universités. Elle tente enfin de faire prendre conscience qu’il faut améliorer le système éducatif pour mettre davantage le numérique au cœur des programmes de formation.
  • Législation : L’entreprise se bat pour pouvoir évoluer dans un cadre avec des règles fiscales et régulatoires stables. Les dernières actualités relatives à la proposition du ministre de la Justice de limiter fortement la publicité pour les jeux de hasard font émerger de nombreuses interrogations. Contrairement aux acteurs privés, la Loterie Nationale n’est pas considérée comme une entreprise de jeux de hasard et n’est pas soumise à la loi de 1999 qui réglemente le secteur, ni à la Commission des jeux de hasard qui fait office de gendarme. Gaming1 demande à ce que tous les opérateurs du secteur soient traités sur le même pied d’égalité.
  • Ethique : Gaming1 entend enfin contribuer à la protection des joueurs mais cela doit se faire par l’établissement progressif de règles en concertation avec le secteur. La société a, par ailleurs, développé un outil d’intelligence artificielle qui attribue au joueur un score et un profil sur sa manière de consommer le jeu. En cas de comportement problématique persistant, l’entreprise peut entrer en contact avec le joueur et le diriger vers un service d’aide spécialisé. Elle rappelle par ailleurs que les comportements compulsifs et excessifs ne concernent pas seulement le secteur des jeux de hasard et des paris sportifs. Tout l’univers digital est touché!

Pour Emmanuel Mewissen, CEO de Gaming1 : « Seul le secteur légal peut protéger le joueur dans un monde qui se digitalise. Si on veut protéger la population à risque, imposons au secteur le suivi du joueur et la détection de l’addiction. Dans ce cadre, un secteur légal compétitif et servant de référent, en étant donc visible, sera un allié précieux du politique soucieux des enjeux de santé publique. N’oublions pas que 99% des joueurs pratiquent le jeu comme un loisir. Occupons-nous avec sérieux du 1% problématique mais ne poussons pas les 99% vers l’illégal. »

texte