AerospaceLab

AerospaceLab

Etablie à Mont-Saint-Guibert, dans le Brabant Wallon, AerospaceLab concoit, fabrique et opère depuis l’espace une constellation de satellites d’observation.

Ses priorités

3 out of 5

Investissement

4 out of 5

Innovation

5 out of 5

Compétences

 

Carte d’identité

  • Nom : AerospaceLab
  • Représentant : Benoît DEPER, Fondateur & CEO
  • Secteur d’activités : Imagerie satellite (spatial)
  • Localisation : Mont-Saint-Guibert, Brabant Wallon
  • Date de création : 2017
  • Personnel : 25 employés
  • Tél. : 0483/23.56.96
  • E-mail : bonjour@aerospacelab.be
  • Site Web : www.aerospacelab.be

 

Compte-rendu de la visite

Il ne faut pas toujours faire beaucoup de kilomètres pour voyager beaucoup. Mi-juillet, c’est à Mont-Saint-Guibert qu’Olivier de Wasseige se rendait pour y découvrir AerospaceLab, une start-up wallonne qui ambitionne de devenir un des leaders sur le marché de l’intelligence géospatiale.

Fondée il y a deux ans par Benoit Deper un ingénieur civil en mécatronique passé par la NASA et l’ESA, Aerospacelab s’est donné la mission de construire des satellites miniatures et abordables dédiés à l’imagerie de précision et à les envoyer dans l’espace. La vision de Benoit Deper : standardiser la production de satellites afin d’en réduire le coût drastiquement. Son rêve, opérer la même révolution dans la production de satellites qu’Henry Ford a pu le faire dans l’automobile au début du siècle dernier.

Le business model est élaboré… Grâce aux satellites qu’ils vont produire et lancer (le premier lancement est prévu courant 2020, sur une fusée indienne), AerospaceLab va collecter des données photographique de haute qualité et les traiter afin  de les revendre à des tiers. Plusieurs marchés à haut potentiel ont déjà été démarchés : évidemment la défense, mais également des secteurs auxquels on n’aurait pas pensé de prime abord : les assurances, le négoce de commodités (pétrole, etc.) l’agriculture, … Afin de collecter les images pertinentes, AerospaceLab a mis au point un système de veille sur le web afin d’orienter  rapidement ses satellites sur des zones d’intérêt. « Une veille des réseaux sociaux permet d’orienter les satellites. Ici, c’est un tremblement de terre qui a été détecté en Italie. L’information est apparue sur Twitter. Nous allons pouvoir réorienter les satellites sur la zone car on sait qu’un client va nous le demander ».

Pour mener à bien tous ces projets Aerospacelab a déjà pu lever un peu plus de 11 millions d’euros, et un troisième tour de financement est en cours. Autour de la table ils ont pu compter, entre autres fonds, sur la SRIW.

Défis et problématiques

Quand on lui demande pourquoi il a choisi la Wallonie pour accueillir son activité, Benoit Deper a des réponses toutes prêtes. L’écosystème wallon est très fertile pour son activité : outre la position centrale de la région en Europe, elle compte des pôles universitaires de grande qualité et permet une grande proximité avec les décideurs et acteurs de terrain. De plus, il a toujours entretenu d’excellentes relations avec l’AWEX et la DGO6 qu’il tient l’une et l’autre en haute estime.

Son plus gros frein aujourd’hui, la difficulté de trouver les profils dont il a besoin pour se développer, surtout dans le domaine de la Data Science.

texte