EMAC Belgium

EMAC Belgium

Fondée en 1990 par les trois frères Munoz, anciens ouvriers chez Caterpillar, Emac Belgium est reprise en 2012 par les frères Mohymont, soutenus par Sambrinvest. Leurs idées neuves et leur dynamisme  leur a permis de faire croitre leur chiffre d’affaire de 15% pour le porter à environ 7,5 millions d’euros. Une croissance impressionnante pour une société dont la production 100% belge est soumise à la rude concurrence des marchés émergents et est-européens.

Ses priorités

5 out of 5

Formation

5 out of 5

Climat Social

4 out of 5

RSE

 

Carte d’identité

  • Nom : EMAC Belgium
  • Représentant : Luc MOHYMONT, Directeur technique
  • Secteur d’activités : Menuiserie high-tech en bois et PVC
  • Localisation : Jumet, Province de Hainaut
  • Date de création : 1990 (reprise en 2012)
  • Chiffre d’affaires : 7,5 millions d’euros
  • Personnel : plus de 60 employés
  • Tél. : 071/37.23.23
  • E-mail : info@emacbelgium.be
  • Site Web : www.emacbelgium.be

 

Compte-rendu de la visite

Depuis près de trente ans qu’elle existe, l’entreprise qui a fait sa spécialité de la menuiserie high-tech en bois et PVC produit industriellement des châssis et portes répondant aux normes techniques les plus strictes.

Soucieux de démontrer la bonne gouvernance des entreprises Belges, les frères Mohymont apportent leur aide à la Fédération Wallonne des Menuisier Belges (FWMB) et la BCCA (Belgian Construction Certification Association) dans l’élaboration d’une certification basée sur l’ISO26000, norme mondiale faisant la promotion des circuits courts et des principes RSE.

C’est dans cette optique qu’ils se fournissent déjà exclusivement de bois labellisé FSC ou PEFC, labels qui garantissent une gestion durable des forêts. L’objectif, ils ne s’en cachent pas, est aussi de mettre en avant ce que beaucoup d’entreprises de menuiserie font déjà en Belgique afin de mieux concurrencer les fournisseurs étrangers. Certains pratiquent effectivement des prix impossibles à égaler en produisant en Belgique, mais souvent au détriment de l’environnement et du respect des normes Belges.

Défis et problématiques

L’usine, basée à Jumet, produit à destination exclusive des professionnels de la construction et occupe plus de 60 personnes. Emac Belgium embauche principalement des jeunes issus d’écoles de la région à l’issue de stage dans l’entreprise. Luc Mohymont est d’ailleurs actif dans les jurys de plusieurs écoles hennuyères, ce qui lui permet d’observer l’évolution de la formation dans le secteur.

Il regrette d’ailleurs que les métiers de la construction en général, et la menuiserie en particulier ne soient pas plus valorisés : alors que ces métiers ont énormément changé au cours des dernières années, ils souffrent toujours d’un déficit d’attractivité et il est par conséquent compliqué de pourvoir les postes d’ouvriers qualifiés.

Emac jouit d’un climat social serein : malgré leur nombre, les employés et ouvriers n’ont pas souhaité présenter une délégation aux dernières élections sociales, et les syndicats ne sont donc pas représentés dans l’entreprise. Cela n’empêche pas Luc Mohymont d’être un patron à l’écoute et disponible envers ses travailleurs, bien au contraire.

Si l’ambiance au sein de son entreprise est bonne, Luc Mohymont, qui a une vue globale du secteur grâce à son mandat de président de la Confédération Construction Wallonne regrette l’image du «riche patron pour qui tout est facile» qui reste prégnante en Wallonie. Le climat social de la région ne pourrait que se porter mieux si ces fantasmes et caricatures étaient déconstruits.

texte